Dans son quatrième album, la chanteuse Coeur de Pirate évoque sur un rythme de tango son expérience du viol conjugal. Depuis, elle invite les victimes à prendre la parole.

Elle a décidé d’en parler. Béatrice Martin, connue sous le nom de Coeur de Pirate depuis 10 ans a trouvé dans la musique le courage de relater son agression. Dans son quatrième album, le morceau Je veux rentrer évoque en filigrane ce qu’elle a traversé : “Et j’ai voulu crier, m’emporter car je souffre quand tu es en moi. Mais le doute se forme, m’emprisonne car je suis censée t’aimer”. Au micro de Daphné Burki sur Europe 1, la chanteuse explique : “Je me suis dit qu’il était temps que j’en parle sinon j’allais exploser. Le mouvement #MeToo a fait ressortir chez moi des choses que j’avais vécues. Je ne sais pas si ça a permis de réparer quelque chose. Ce sera toujours brisé en moi. Mais cela permet de me confronter à la personne.” Elle avoue ne jamais avoir réussi à nommer son agresseur mais salue le courage de celles qui trouvent ce courage : “Je salue la force des femmes sont allées de l’avant et qui ont nommé leurs agresseurs. Je trouve ça vraiment courageux”.

À l’automne dernier, en pleine affaire Weinstein, les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc sur les réseaux sociaux ont permis à de nombreuses victimes de raconter leur calvaire et de trouver du soutien.Celle qui a récemment joué les jurés dans l’émission Nouvelle Staren fait donc partie.

Crédits photos : Veeren / CVS / Bestimage

Click Here: Maori All Blacks Store