Durant son mandat en tant que Premier ministre, une particularité physique d’Edouard Philippe a marqué de nombreux français : le blanchissement de sa barbe au fil des mois. Un détail qui a également interpellé Sarah, sa fille.

Avant Jean Castex, il y a eu Edouard Philippe. Jusqu’au 3 juillet 2020, l’ancien Premier ministre était en ligne de front face à la crise sanitaire de Covid-19. C’est d’ailleurs lui qui informait les Français des premiers gestes barrières à exécuter pour en diminuer le taux de transmission. Une période placée sous le signe de tension pour l’homme politique. Ce, à tel point que le ministre souffre, jusqu’à maintenant, de vitiligo, une “dépigmentation est activée par le stress”, comme l’affirment nos confrères de Paris Match.

Click Here: longford gaa jerseys

Une maladie, selon Édouard Philippe “sans gravité, ni douloureuse ni contagieuse”, qui blanchit sa barbe au fil des jours. Un détail physique qui a interpellé de nombreuses personnalités, mais aussi Sarah, sa fille de dix ans. “Ma fille, qui a 10 ans, me dit que la personnalité historique à laquelle je lui fais penser, c’est… Kung Fu Panda, confie Edouard Philippe auprès du Point. “Je vous confirme qu’elle dit sans doute ça à cause de ma barbe poursuit-il.

© RACHID BELLAK / BESTIMAGEEdouard Philippe sur le tapis rouge de la cérémonie d’ouverture du 46ème Festival du Cinéma Américain de Deauville, le 4 septembre 2020

Les stars souffrant du vitiligo

Si pour certains, le blanchissement de la barbe d’Edouard Philippe a pu mettre en lumière la maladie du vitiligo, l’homme politique est loin d’être le seul à en être atteint. Certaines personnalités en ont même fait un atout pour leur carrière professionnelle, comme Winnie Harlow, célèbre mannequin international, qui a été repérée en partie grâce à cette particularité physique, ou encore Michael Jackson, qui s’est servi de cette pathologie pour influencer son célèbre look.

Crédits photos : Bestimage