Désormais obligatoire dans les lieux publics clos, porter un masque permet de lutter efficacement contre la crise sanitaire liée au Covid-19. D’autres protections sont également vendues. Parmi elles, les visières en plastique. Mais peuvent-elles remplacer les masques ? Sont-elles efficaces ? Réponses.

Sommaire

  1. Masques, visières et gestes barrières

Depuis le 20 juillet 2020, tous les Français de plus de 11 ans doivent

porter un masque dans les lieux publics clos. Une mesure prise par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 et que “des incertitudes demeurent

sur la transmission du virus dans l’air1. De plus en plus de Français se dotent également de visières en plastique ou écrans faciaux qui, placés sur le visage, offrent une protection contre d’éventuelles gouttelettes contaminées par

le Sars-Cov-2.Certains professionnels dont ceux travaillant en milieux médical, emploient ces dispositifs. Comme l’explique le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) dans un avis datant du 13 mai 20202, “en milieu sanitaire (par exemple dans le domaine médical, dentaire, vétérinaire) (…) elles sont utilisées, pour protéger la zone du visage de l’opérateur et les muqueuses associées (yeux, nez, bouche) contre les éclaboussures, les gouttelettes et les projections de fluides corporels. Elles présentent, en outre, l’intérêt d’éviter que leur porteur puisse facilement ou par inadvertance

se toucher le visage ou le masque porté en-dessous avec les mains.” Pourtant, pour la HCSP, “en aucun cas, et quelles que soient sa fabrication, sa composition et sa forme, une visière ne présente une performance de filtration et ne peut remplacer un appareil de protection respiratoire, en particulier pour limiter la contamination de l’environnement dans l’hypothèse où la personne portant la visière est serait elle-même excrétrice asymptomatique”, et recommande de l’utiliser “en complément d’un appareil de protection respiratoire ou d’un

masque chirurgical”. Avis qui vaut à l’ensemble des professionnels, et ce même même en dehors du milieux médical. 

Masques, visières et gestes barrièresSur son site3, le gouvernement confirme que ces dispositifs “n’ont pas pour vocation de remplacer les masques pour

le grand public”, mais représentent “un moyen supplémentaire de protection face aux virus transmis par les gouttelettes”. “Le port de masque (et de visière) ne dispense pas d’une application rigoureuse des gestes barrières, de l’hygiène des mains et du respect de

la distanciation sociale”.Click Here: los jaguares argentina