Meghan Markle a pris part, bien malgré elle, au débat sur l’avortement lors de son déplacement avec le prince Harry en Irlande. Les têtes couronnées n’ont pas le droit de s’exprimer sur ces questions. Oups !

Meghan Markle, en Irlande les 10 et 11 juillet 2018 avec son époux le prince Harry, a une fois encore été au coeur de toutes les attentions. Le couple qui effectuait là son premier voyage officiel, a répondu avec un plaisir non dissimulé à l’accueil des Irlandais. Pas question cette fois de s’attarder sur les tenues de Meghan : la duchesse de Sussex a enfreint bien malgré elle le protocole.

A l’origine de l’incident, la sénatrice irlandaise Catherine Noone, membre du parti du Premier ministre Leo Varadkar. Cette dernière qui se réjouissait de la venue de la jeune mariée, à l’Ambassade du Royaume-Uni à Dublin, a posté un tweet à haut risque. « Un plaisir de rencontrer le prince Harry et la duchesse de Sussex à l’Ambassade du Royaume Uni ce soir. La duchesse et moi avons discuté du résultat du récent référendum – elle l’a suivi avec intérêt et s’est réjouie du résultat », a écrit Catherine Noone.

Un tweet qui a été supprimé depuis, selon The Irish Times. Les membres de la famille royale étant tenus à la plus stricte neutralité concernant les sujets politiques. Pour mémoire, le 25 mai dernier, le pays s’est prononcé lors d’un référendum en faveur de la légalisation de l’avortement avec 66 % de « oui ». Consciente – ou avertie ? – de sa méprise, la sénatrice a posté un second tweet, « Je n’aurais pas dû dire qu’elle semblait ravie – elle était intéressée et très mesurée, pas politique du tout ».

Click Here: Italy Football Shop

Un second message retiré également avant un dernier post publié le 10 juillet à 14 heures 35, une photo avec pour simple commentaire : « Un plaisir de rencontrer le prince Harry et la Duchesse de Sussex à la résidence de l’ambassadeur de Grande-Bretagne ce soir #harryetmeghan #couple royal #meghanmarkle ». Sans risque.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage